Film anti-OGM

Publié le par D i s s i d e n c e

Alors que d’altruistes scientifiques travaillent dur pour éduquer les pauvres masses que nous sommes à l’intérêt des biotechnologies-qui-vont-nourrir-la-planète, un film qui présente ici et ailleurs des propositions agricoles concrètes et réalisables, pour faire sans. En plus d’une nouvelle démonstration de la nécessité de refuser les OGM, voilà des tas de réponses à l’éternel argument « mais vous proposez quoi à la place, hein ? ».

 

"Cultivons la Terre"

Pour une agriculture durable, innovante et sans OGM

 

En prenant comme fil directeur la présentation des OGM agricoles actuellement sur le marché – des plantes transgéniques tolérantes à des herbicides et des plantes insecticides - ce film est un foisonnement de propositions alternatives, très concrètes et opérationnelles dans lesquelles chaque agriculteur-rice peut se reconnaître. Les pistes présentées dans ce film sont des pratiques agricoles oubliées, améliorées par la recherche scientifique, ou des innovations faites par des agriculteur-rice-s dans leurs champs. La lutte biologique, le respect de la vie des sols, l’autonomie alimentaire des exploitations, les circuits courts de commercialisation, la sélection participative, sont autant de stratégies agricoles s'opposant à la logique du profit immédiat de quelques-un-e-s au détriment de la terre nourricière et de la biodiversité.

Agriculteur-rices et chercheur-se-s s’allient pour illustrer et crédibiliser une vision nouvelle de l’agriculture où le progrès ne se situe plus dans une logique d’industrialisation, mais bien dans une approche sensible du monde vivant.

Réalisé par Honorine Périno (Les Blés d’or, Qui parle de breveter le vivant ?) et produit par Rés’OGM Info et ADDOCS, il est dispo pour 15 euros auprès de Rés’OGM Info, ou bientôt dans des lieux près de chez vous. Si vous avez envie de le projeter et d’en discuter, contactez Rés’OGM Info. Durée : 1h30 min.

 

res’ogm info [AT] free.fr
www.resogm.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article