Entretien avec Philippe Corcuff

Publié le par D i s s i d e n c e

Rester critique face à la critique des médias :

> http://dissidence.libre-octet.org/rencontrer/corcuff.html

Commenter et lire les commentaires

Publié dans Rencontrer

Commenter cet article

lecteur 29/09/2007 09:18

Faudrait juste que corcuff arrête de dire gauchiste à chaque phrase, après on pourra peut-être écouter ce qu'il a à dire avec plus de clémence.Pour l'instant, il apparaît plutôt comme un opportuniste, comme l'ont justement fait remarquer Patrick Champagne et Henri Maler.Casser du gauchiste par les temps qui courent demande une honnêteté et un courage à la hauteur d'un Eric Besson.C'est juste ce mot-là. Qu'il arrête de le dire. Il utilise un vocabulaire nauséabond qui discrédite d'emblée son discours et en dit beaucoup plus long que ses longues phrases ennuyeuses et mal écrites.Parfois il me fait même penser à Philippe Val...

Rehan 05/06/2007 17:06

Echange par mail avec Henri Maler, d'Acrimed :----- Original Message -----From: To: Sent: Monday, June 04, 2007 2:21 AMSubject: Entretien avec Philippe CorcuffBonjour,nous avons réalisé et publié un entretien avec Philippe Corcuff il y a quelques temps.Au cas où vous n'en n'auriez pas eu vent, voici le lien :http://dissidence.libre-octet.org/rencontrer/corcuff.htmlSachez que nous refusons d'entrer dans des polémiques stériles, mais cherchons au contraire à ouvrir un débat constructif.Sur les médias, voir aussi sur notre site :http://dissidence.libre-octet.org/apprendre/langage.htmlContinuez,Bien à vousRehan.----------------------------------------> ----------------------------------------> From: Acrimed > Sent: Tue Jun 05 13:41:00 CEST 2007> To: > Subject: Re:  Entretien avec Philippe Corcuff>>> Bonjour,>> Nous avons eu connaissance de cet entretien. Je n'ai aucune raison de douter> de votre volonté d'ouvrir un débat constructif. Mais je ne vois pas en quoi> cet entretien y contribue.>> Cordialement>> Henri Maler> Pour Acrimed-----------------

Rafaël 28/04/2007 17:39

Bon l'entretien apporte des éclaircissements  (même si une part plus conséquente aurait pu être accordée aux outils sociologiques nécessaires pour une critique structurelle), c'est clair, et le ton est assez sain (même s'il tire parfois un peu trop sur le pathos). Maintenant, il pourrait au moins faire amende honorable quant à sa propre conduite, ce qui aurait peut-être pour effet de faire refroidir les polémiques: je n'ai pas encore lu l'ensemble des articles qui la constituent, mais y msemble que lui-même n'a pas toujours rebondi très intelligemment sur les attaques qui lui ont été faites.
C'est le cas il me semble pour la chronique d'un ouvrage portant sur les médias, dans laquelle il passe plus de temps à attaquer Halimi et consorts qu'à traiter de l'ouvrage. C'est surtout le cas dans la récente chronique portant sur Jean Baudrillard publiée dans le monde, où le saut effectué entre la critique de Baudrillard et la critique des critiques me paraît franchement périlleux, pas bien-venu et surtout vraiment étrange lorsque l'on connaît les liens entre Corcuff et les critiques.
Ce qui renvoie justement à la fin de l'entretien, qui est une sorte d'appel à plus de clarté dans la réflexion de la gauche radicale, et une invitation à un débat commun sur la tension compromis/compromission.
Ben moi je pense que se servir du Monde pour prolonger une polémique qui reste, finalement, d'ordre interne (à la gauche radicale), c'est franchement pas malin. Pour le coup ça donne vraiment une caution à la ligne du Monde, dont le lecteur s'empressera de penser: ok Halimi est un peu complotiste, donc tout ce qu'il écrit c'est de la merde, et hop retour au confort. Parce que dans un petit paragraphe d'un bref article consacré à un autre sujet, on peut pas être nuancé comme dans un entretien. Ça me semblait pas si compliqué que ça à comprendre. D'autant plus que là il intervenait comme scientifique, non comme peronnalité militante, et qu'il sait très bien que ce fameux paragraphe n'a que des raisonnances politiques. Donc ça je trouve pas ça super honnête.
Pour le reste, c'est clair que sa critique des critiques des médias me paraît assez convaincante, et que les autres en face ils sont pas clairs non plus. Et c'est ça qui reste le plus important, parce que les duels d'egos, on s'en fout.